Roughman

Mission du métier : Roughman

Le roughman réalise des croquis, appelés "roughs" (de l'anglais "esquisse") ou "boards".
• Il travaille avec le réalisateur artistique, qui lui donne des consignes précises. Ses dessins permettront aux clients de se faire une idée de la campagne publicitaire finale, et d'approuver ou non les choix de l'agence. À partir de là, on peut donc demander au roughman de modifier ses croquis ou d'en effectuer de nouveaux.
• Une fois tout le monde mis d'accord, ses dessins seront un indicateur précieux pour les chargés de la réalisation (graphistes, photographes, réalisateurs de films publicitaires...).
• Aujourd'hui, les nouveaux outils informatiques (logiciels de traitement graphique) lui facilitent la tâche et lui permettent de gagner du temps. Cependant, il travaille encore souvent avec crayons et papier.
• Il doit démarcher les agences afin de se constituer une clientèle. Il se constitue également un book qui lui permet de montrer aux employeurs potentiels un aperçu de son travail.
• Comme il travaille en indépendant, il doit gérer les démarches administratives : facturation, comptabilité, déclarations à l'Urssaf, affiliation à la Maison des artistes...

Devenir Roughman : Qualités requises

Le roughman doit, bien entendu, avoir un bon coup de crayon : il sait dessiner rapidement et efficacement, et changer de style à la demande. Il doit manier les codes visuels (couleurs, symboles). Il est à l'écoute du directeur artistique, afin de rendre le plus fidèlement possible le ton ou l'esprit recherché pour la campagne de publicité. Il faut aussi savoir gérer le stress et travailler vite. En effet, les commandes passées au roughman sont le plus souvent urgentes, car son travail permettra aux clients de se décider pour tel ou tel type de visuel : pas question, donc, de les faire attendre. Il faut parfois rendre le travail le jour même.

Roughman : carrière / possibilité d’évolution :

L'intérim est un bon moyen de commencer : le roughman travaille le plus souvent en free-lance. C'est un exécutant : sa créativité est limitée, on lui demande surtout de suivre les instructions du directeur artistique à la lettre. Cependant, cet emploi permet d'acquérir de l'expérience, et d'affiner son coup de crayon en travaillant vite. Il peut aussi être l'occasion de se faire des contacts, et devenir un tremplin vers des activités de graphisme ou d'illustration, ou des postes de direction artistique.

Situation du métier / contexte pour devenir Illustrateur

Devant le nombre d'illustrateurs sur le marché, il est souvent difficile de se faire une place au soleil. Si les études comptent, le talent reste souvent décisif au moment de dénicher des clients et des contrats. Une bonne dose de patience et de persévérance peut permettre de se faire un nom dans le métier et de démontrer son talent. La polyvalence reste encore et toujours le maître mot du métier d'illustrateur, surtout à l'heure du numérique et des nouvelles technologies.